Archive for août, 2015

Quelques jours seulement après avoir repoussé leur passage au Luxembourg suite au décès de la mère de Joe et Mario, Gojira se rattrape rapidement et revient un samedi soir retourner le Grand Duché. Ils seront accompagnés par D E L U G E, composés de mecs connus de la scène Métal Nancy/Metz puisqu’on retrouve des actuels et anciens D.C.A, Parisian Walls, Fléo, Petroiska Larma… Bref de quoi passer une bonne soirée.

Je découvre donc les copains de D E L U G E sur scène. Et je dois dire que l’expérience ne fût pas déplaisante. Le groupe propose un Post-Black foutrement bien foutu, mêlant partie calme et mélancolique avant de t’en mettre plein la vue avec des riffs rapides et violents. Le son, signé Chris Edrich, est au top dans la Rockhal et ça permet de bien suivre le set des lorrains. Ils sont en plus bien aidés par des lights très sombres et très stroboscopiques qui collent parfaitement à la musique que propose le quintet. Sur scène les mecs prennent leur pied et le parterre déjà bien rempli de la Rockhal accueillera le groupe comme il se doit. Le temps de jeu passera rapidement et c’est déjà l’heure pour Gojira.

Le changement de matos se fait rapidement et l’attente des landais commence à être longue lorsque retentit l’intro. S’ensuit 1h30 de bonheur. L’entame se fait avec le grandiose « Ocean Planet », qui annonce tout de suite la couleur: on va en prendre plein la face. Le son est massif, même si quelques effets sur la voix et la caisse claire seront parfois un peu pénible, et le groupe est très en forme. Côté setlist, très peu de surprise puisqu’on retrouve les classiques « Backbone », « Wisdom Comes » ou encore « Toxic Garbage Island ». Les petites surprises de la première partie de set sont le placement de la fin de « Remembrance » en outro pour « Love » et la présence du monstrueux « The Art Of Dying ». Dans le public les gens sont aux anges et l’accueil est forcément très bon. Le groupe quitte quelques instants la scène après « Oroborus » pour revenir avec un rappel qui aurait pu être classique avec « Vacuity » et un « The Gift Of Guilt », qui clôture parfaitement un concert mené de main de maître par Gojira. Mais je vous ai dis que ça aurait pu être classique. Pourquoi? Parce que pour les 10 ans de From Mars To Sirius, le groupe nous fait l’énorme plaisir et surprise de jouer le magnifique « World To Come » qui prend une énorme dimension en live et qui vient combler un public déjà conquis.
Il n’est pas vraiment difficile de résumer ce gros concert des Landais, puisque comme d’habitude, c’est une grosse mandale en pleine gueule! Vivement le nouvel album.

Setlist :

– Ocean Planet
– The Axe
– The Heaviest Matter Of The Universe
– Backbone
– Love / Remembrance
– The Art Of Dying
– Drum Solo
– Toxic Garbage Island
– Flying Whales
– Wisdom Comes
– Oroborus
———————————–
– Vacuity
– World To Come
– The Gift Of Guilt