Archive for décembre, 2015

Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas rendu dans cette sympathique salle des Môles à Montbéliard. Et comme c’est le retour sur scène des The ARRS dans le coin pour défendre leur nouvel album, l’occasion est immanquable.

On commence la soirée par les Manceaux de Unleashing The Beast qui vienne proposer un Metalcore fortement inspiré par Emmure. Le groupe tient bien la scène et arrive même à faire bouger un public déjà bien présent (alors que la soirée Black Bomb A, Lofofora, Tagada Jones, Loudblast affichait complète à Mulhouse). Musicalement rien de bien nouveau, mais c’est bien fait et ça sonne bien. La demi heure passe vite et UTB nous fait passer un début de soirée bien sympa. Ce n’est pas forcément ce que j’aime sur CD mais en live ça passe toujours bien.

La soirée continue avec les Alsaciens de Smash Hit Combo que je n’avais pas vu depuis 2009 et qui n’avait pas forcément retenu mon attention à l’époque. Mais les quelques chroniques et report vu ici et là m’incitait à ne pas laisser tomber; fort heureusement d’ailleurs. Les Rapcore Gamer de SHC ont donné un excellent concert ce soir. La proximité qu’entretient le groupe avec le public est bien rendue par celui-ci qui apprécie grandement et se défoule énormément. On voit que l’enchaînement des dates permet à n’importe quel groupe de donner plus en concert. Et pour se donner, le groupe se donne: slam des deux chanteurs, saut depuis les amplis pour la section rythmique et énormément de mouvement sur scène. Une énergie qui colle parfaitement avec la musique proposé par SHC qui aura convaincu le geek qui traîne en moi.

Pour terminer la soirée, les Parisiens de The ARRS, qui reviennent avec un excellent album, arrive avec « Kombat » qui ouvre également l’album. Le son est toujours bon dans la salle et le public, chauffé à blanc par SHC, est déjà au taquet. Sur scène Nico, casquette vissé, est toujours autant intenable. Derrière lui le groupe est lui aussi bien en forme, même si Stefo semble un peu plus distant. Côté setlist, l’accent est bien entendu donné au nouvel album avec les excellents « Du Ciel et de la Terre » avec son refrain repris en coeur, « Hors Norme » ou encore « IV Horizons ». On retrouve également les classiques « Délivrance », « Ennemis » ou la belle surprise de fin de set « Au Coeur de l’Arène ». Mais le morceau qui résonnera différemment ce soir est bien sûr « Authentiques Indignés », sorti sur « Soleil Noir » il y a 3 ans et qui pourtant a pris tout son sens il y a quelques jours. Pas de rappel, le groupe continue sur sa lancée et nous balance sa nouvelle version de « Passion », qui surprend au début mais qui reprend l’orientation musical du groupe, et termine avec « Du Berceau à la Tombe » repris en coeur par le public qui a donné de la voix et de l’énergie tout au long d’un set une nouvelle fois bien maîtrisé par The ARRS.

Setlist The ARRS :

Kombat
Délivrance
Du Ciel et de la Terre
Acta Non Verba
Mon Épitaphe
Hors Norme
Ennemis
Prophétie
Authentiques indignés
Originel
IV Horizons
Au Coeur de l’Arène
Le Journal de Ma Haine
Passion
Du Berceau à la Tombe

Seulement quelques jours après les terribles attentats qui ont coûtés la vie à plus d’une centaine de Français, notamment au Bataclan, salle mythique Parisienne, quoi de mieux que de se prendre le plein de décibel pour lutter contre l’ignorance et l’imbécilité de telles actes. Ca se fera avec le passage de Kvelertak et des copains de D E L U G E à l’Autre Canal.

On attaque donc par les locaux de D E L U G E qui commence à bien monter dans le paysage métal Français. Je n’ai pas encore eu le temps d’écouter l’album mais la première impression de Juillet se confirme. C’est du tout bon. Servi par un bon son et des lights collant parfaitement au Post Black du quintet. On sent que l’accumulation des dates leur a fait du bien, encore que vu le passé des mecs il n’y avait pas besoin de beaucoup de boulot, et le set se déroulera de bien belle façon. C’est énergique sur scène et le public répond bien présent. Malheureusement le temps alloués est bien trop court et la petite demi-heure passera bien trop vite. Si vous avez l’occasion de découvrir ce groupe sur scène, n’hésitez absolument pas.

On passe ensuite à la tête d’affiche du soir. Les Norvégiens de Kvelertak, en pleine tournée avec Slayer, profite d’un day-off pour venir nous présenter leur Punk/Black. Connaissant très peu le groupe, je n’attendais pas grand chose à part passer un bon moment. Et ben ça sera chose faite. Et très bien faite même. L’arrivée sur « Åpenbaring », avec le chanteur et son masque de hibou, apporte tout de suite le petit grain de folie qu’apporte Kvelertak. Le groupe est très en forme et déploie beaucoup d’énergie, malgré la petite taille de la scène pour les 6 musiciens (1 chanteur, 1 batteur, 3 guitaristes et 1 bassiste). Bien aidé par un son bien équilibré, le set des Norvégiens passera tout seul. Même sans connaître la musique du groupe, la tête bouge d’elle même. Le public est lui aussi très en forme et répondra avec autant d’énergie que le groupe. La surprise est donc très bonne avec cette découverte live d’un groupe que je connais peu. A voir et à revoir!

Setlist :
Åpenbaring
Nekroskop
Mjød
Månelyst
Ulvetid
Offernatt
(new song)
Fossegrim
Evig Vandrar
Blodtørst
Undertro
Nekrokosmos
Bruane Brenn
Kvelertak
————-
Liktorn
Utrydd dei svake