Archive for janvier, 2016

Après avoir été reporté 2 fois, les Dagoba pouvaient enfin poser leurs valises dans la cité des Images et je pouvait ouvrir mon année concert par un 19ème concert des Marseillais. Ils sont accompagnés ce soir de AqME et des locaux de The Apostasy.

The Apostasy commence donc la soirée devant un parterre réduit. La faute à des conditions de circulations compliquées qui ont conduit pas mal de gens à doubler leur temps de route pour venir jusqu’à Epinal. Pas grave, Julien et Tof sont très motivés sur la grande scène de la Souris Verte. Le son est au top, ça sera une constante dans la soirée, et ça permet aux gens qui ne connaissent pas de bien apprécier la musique du duo. Le set étant court, le groupe ne peut jouer que 3 chansons et du coup le temps passe très rapidement. Les personnes présentes ont eu l’air d’avoir bien apprécié ce que propose The Apostasy, j’ai vu quelques têtes bougés aux rythmes du Métal Ambiant des deux compères. Un set court mais bien exécutés par les locaux qui prouve que cette première partie n’était pas du tout volée.

Place ensuite à AqME. 11 ans après ma dernière expérience avec le groupe, qui n’avait pas été marquante, on va voir si le changement de chanteur et les années ont pu faire bouger les choses. Et bien il est clair que ça a bien évolué. Le nouveau chanteur ne tient pas en place et est très proche du public. Le reste du groupe a pris un bon gros bagage technique et sur scène c’est propre et ça envoie. Musicalement, j’ai toujours un peu de mal avec ce que propose le groupe, mais le moment reste agréable à suivre. Côté public, ça se passe très bien puisque le groupe est très bien soutenu et les premiers Circle Pit et Wall of Death apparaissent dans une grande salle bien remplie (environ 300 entrées). Je laisserai le groupe en milieu de set pour aller me désaltérer, pas convaincu musicalement, mais convaincu scéniquement et techniquement.

Les Marseillais de Dagoba arrivent donc comme d’habitude sur la musique de Dracula pour entamer le set sur « Eclipsed », tiré du nouvel album. Le groupe est bien en forme et se donne, comme d’habitude, à 200%. Le public est lui aussi très motivé et se donne à coeur joie dans les Circle Pits et Wall of Death, que les Marseillais apprécient énormément. Venant défendre leur nouvel album, la setlist fait une petite place à celui-ci avec « Born Twice » et « The Sunset Curse » qui se retrouve aux côtés des maintenant classique « The Man You’re Not » ou « It’s All About Time ». Malgré le passage en headline, le set est relativement court ce qui est un peu frustrant tant l’énergie que donne le groupe demande d’en avoir encore un peu plus et c’est vrai que un ou deux nouveaux titres, voir même quelques raretées, auraient été sympa. Malgré ce petit bémol, le concert se passe très bien et « I, Reptile » marque la fin du set. Enfin c’est sans compter sur le classique rappel, qui a déjà prouvé son efficacité, avec les anciens « Maniak », « The Things Within » et « The White Guy » et qui permet à tout le monde de se donner une dernière fois avant de rentrer. Si les températures extérieures étaient plus que négatives, les Marseillais sont venus apporter un bon gros vent de chaleur à Epinal avec un concert une nouvelle fois réussi.

Setlist Dagoba :
– Eclipsed
– The Man You’re Not
– Black Smockers
– When Winter…
– Born Twice
– The Sunset Curse
– It’s All About Time
– The Great Wonder
– I, Reptile
———————–
– Maniak
– The Things Within
– The White Guy (And The Black Ceremony…)