Archive for juillet, 2016

Quoi de mieux pour faire la fête de la musique (un jour en avance) que d’aller revoir les Américains de Walls Of Jericho défendre leur nouvel album chez Paulette. Pas grand chose je pense. La soirée sera ouverte par les amis Alsaciens de Six Grammes Eight et les Lorrains de Downfall. Malheureusement pas forcément bien placé dans le calendrier (retour de Hellfest), la soirée va manquer de public avec environ 100 personnes, mais qui répondra plutôt bien présent.

On attaque donc avec le Hardcore de Downfall. C’est plutôt bien foutu et bien entraînant, mais ça manque un poil d’énergie pour plus captiver. Xavier se démène pourtant en arpentant la scène de long en large. Le son est bon dans la salle et ça me permet de bien découvrir le groupe. Le public reste un peu discret et se contente de quelques applaudissements entre les morceaux. Un peu dommage mais la soirée commence seulement et les gens sont là pour Walls Of Jericho.

La suite arrive avec les Six Grammes Eight que je n’avais pas revu depuis 3 ans. Je découvre donc le nouveau line up avec le retour d’une deuxième gratte qui va apporter un peu plus de puissance au groupe. Le groupe est bien en forme et va délivrer un bon set. Le public se réveille petit à petit et on voit les premiers mosh arriver. Ca reste plutôt calme mais l’accueil augmente un petit peu en intensité. Il faut dire que Pico, toujours aussi intenable ne lâche pas vraiment le public et demande à tout le monde de bouger. La soirée continue donc de monter en puissance avant l’arrivée de Candace et sa bande.

L’arrivée se fait sur l’intro du nouvel album en enchaînant avec « Illusion of Safety » suivi du tube « A Trigger Full Of Promises ». Le ton est donc donné direct, le groupe est en forme et le public l’est tout autant. Malgré un faible nombre de personne ça bouge vraiment beaucoup devant la scène, pour le plus grand plaisir de Candace qui tient comme à son habitude la scène de main de maître. Le reste du groupe est au diapason et ça saute un peu partout. L’accent est forcément mis sur le nouvel album avec les excellents « Forever Militant » ou « Relentless ». Le reste est plutôt classiques avec les « All Hail The Dead » ou « Feeding Frenzy ». Dans le public, on sent que les nouveaux titres ne sont pas encore tout à fait assimilé et les gens ont du mal à reprendre les paroles avec Candace. L’ambiance reste tout de même au top et ça suit les directives à la lettre, notamment pour le final avec « The American Dream » où les doigts d’honneur sont levés bien haut. Le groupe laisse un petit temps la scène avant de revenir avec « Revival », l’un des titres les plus emblématiques du groupe, où tout le monde va chanter et danser une dernière fois.

Setlist :

Illusion of Safety
A Trigger Full of Promises
Feeding Frenzy
No One Can Save You From Yourself
Forever Militant
I Know Hollywood and You Ain’t It
All Hail the Dead
Reign Supreme
Relentless
Fight the Good Fight
Playing Soldier Again
The American Dream
—————————-
Revival Never Goes Out of Style