Textures + Uneven Structure + D E L U G E @ Grillen, Colmar, 28 Février 2016

Posted: 16 mars 2016 in Chronique Live

Alors que leur dernier joyaux vient de sortir, Textures vient poser ses valises à Colmar pour nous présenter ses nouveaux morceaux. Ils seront accompagnés pour l’occasion de Uneven Structure et de D E L U G E.

Ce sont les Lorrains de D E L U G E qui vont entamer la soirée. Le groupe est plutôt en forme ce soir, même si l’étroite place laissée par tout le matos de Textures ne leur permettra pas de bouger énormément. Le son est correct, même si les grattes ne seront pas assez distincts, me donnant parfois du mal à reconnaître des morceaux que je connais pourtant bien. Devant la scène, le parterre est un peu vide et amorphe. Une erreur d’impression des billets à fait que les gens sont venus pour 20h30 alors que le début des concerts étaient à 20h, donc pas mal de monde à rater D E L U G E. Pour les autres ils étaient là pour Textures et ils ont été plus attentifs que participatifs. En tout cas le set de la bande à FT passera vraiment bien et le show lumière apporte toujours un gros plus pour la musique (même si c’est une plaie pour faire des photos).

La suite vient avec Uneven Structure, que j’avais découvert en 2012 en ouverture de Textures également. A l’époque j’avais eu du mal à me mettre dedans et à bien apprécier totalement leur musique. Il en sera de même ce soir. C’est super bien joué, c’est bien en place et le chanteur à une belle présence sur scène. Mais je dois m’absenter en cours de set pour filer faire mon interview avec D E L U G E et couper un set en cours de route n’aide pas à bien l’apprécier. Mes collègues présent sur place m’en diront beaucoup de bien, même si comme je l’avais déjà relevé il y a 4 ans, il manque un peu d’énergie dans les compos.

Retour dans la salle avant que Textures commence son set. Un set qui commence par « One Eye For A Thousand » et qui fait une belle intro au concert. Le son est très bon et le groupe est bien en forme. A part Stef qui mettra quelques chansons pour trouver un bon rythme de croisière. Pour les autres, c’est au top avec de l’énergie et surtout un sourire qui sera là tout le long du set. Tournée pour défendre Phenotype oblige, la setlist est fortement orientée sur cette nouvelle pépite. Et ce n’est pas pour me déplaire puisque les terribles « Oceans Collide » ou « New Horizons » viennent cotoyer les plus anciens et non moins excellent « Old Days Born Anew » ou « Swandive ». La bonne surprise vient de « Reaching Home » que je découvre en live et qui passe très bien et qui va précéder les magnifiques titres que sont « Awake » et le grandiose duo « Zman », avec Uri seul derrière son piano, et « Timeless » qui viennent clôturer la première partie de set. Le placement aurait peut-être été plus judicieux au début du rappel, mais celui-ci est tellement bon qu’on va laisser filer. En effet l’enchaînement de départ de Drawing Circles avec « Drive » et « Regenesis », suivi des tueries « Singularity » et « Laments Of An Icarus » terminent avec perfection un set parfaitement exécutés par les Bataves.

Setlist
– One Eye for a Thousand
– Oceans Collide
– Old Days Born Anew
– New Horizons
– Shaping a Single Grain of Sand
– Swandive
– Reaching Home
– Illuminate the Trail
– Awake
– Zman
– Timeless
————————–
– Drive
– Regenesis
– Singularity
– Laments of an Icarus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *