The Dillinger Escape Plan + Thy Art Is Murder + Hypno5e @ Grillen, Colmar, 19 Juin 2014

Posted: 1 août 2014 in Chronique Live

L’association Live Colmar! organise une petite série de concert fort alléchant durant cette été avec le Rock Your Summer. Après une première soirée réussie avec le retour de Suicide Silence sur scène, c’est au tour de The Dillinger Escape Plan de débarquer au Grillen pour une soirée qui s’annonce fort goûtue. Puisque la première partie est assurée par Hypno5e qui termine la tournée promo pour Acid Mist Tomorrow avant de sortir son prochain album. Le deuxième groupe de la soirée sera Thy Art Is Murder.

Ce sont donc les Montpelliérains qui attaquent la soirée avec le titre éponyme de leur second album. Le son est bon dans le Grillen avec tout ce qu’il faut, là où il faut. Après avoir vu quelques fois le groupe sur la tournée, je sens que le niveau est montée au fil des dates et que la machine de guerre est vraiment bien huilée. L’arrivée de Théo derrière les fûts ne se fait pas sentir tant il s’est bien approprié les morceaux. La musique du groupe est toujours aussi prenante et malgré la faible longueur du set, on rentre en très peu de temps dans leur univers. La setlist mélange les 2 albums du groupe, même si le groupe est obligé d’amputé la première partie de Gehenne par exemple. La fin sur « Tutuguri » avec ce désormais classique finale de folie dans la fosse permet de déjà penser à DEP qui va arriver d’ici quelques heures. Un set court mais vraiment maîtrisé de A à Z par les Français qui ont définitivement pris une autre dimension sur scène.

Setlist Hypno5e :
– Acid Mist Tomorrow
– Maintained Relevance Of Destruction (Part II)
– Gehenne (Part II)
– Gehenne (Part III)
– Tutuguri

On passe ensuite rapidement sur Thy Art Is Murder. Rapidement parce que je ne suis resté que 10 petites minutes devant le groupe. Le son était très très limite, enfin sauf si tu voulais entendre tous les pains de double du batteur. Les grattes étaient donc inexistantes. Le chanteur, bien que relativement costaud au niveau de la voix, donnait l’impression de faire du yaourt… Bref dur de rentrer dans le set donc détour par la case extérieur pour souffler un peu et prendre l’air avant la déferlante DEP.

Les Américains débarquent enfin sur la scène après une petite intro et balance direct un « Prancer » de folie. Le son est bon bien qu’un peu fort. Il augmentera d’ailleurs le long du set et rendra le tout un peu brouillon. Le groupe est en grande forme, Puciato bouge partout et est très en voix. Weinman est le plus intenable, sautant sur les amplis et allant jusqu’à jouer debout sur la foule, alors que ces collègues de la scène sont un peu plus discret. Côté setlist, on est également gâté, puisqu’en plus de retrouvé une majorité des excellents nouveaux morceaux comme « Nothing’s Funny » ou le monstrueux « One Of Us Is The Killer », le groupe nous offre un panel de sa discographie avec les tubes « Milk Lizard » ou « Panasonic Youth ». Le temps défile et l’heure de jeu est atteinte avec « When I Lost My Bet » qui clotûre le set avant le rappel. Un rappel qui te met une mandale alors que tu est déjà à terre avec le culte « 43% Burnt » et un « Sunshine The Werewolf » des familles avec une invitation de Puciato au public de monter sur scène pour une fin pleine de partage avec un public bien en forme. Inutile de dire que le concert est une tuerie, c’est devenu une habitude avec Dillinger.

Setlist The Dillinger Escape Plan :
– Prancer
– Farewell, Mona Lisa
– Milk Lizard
– Panasonic Youth
– Room Full Of Eyes
– Happiness Is A Smile
– Understanding Decay
– Hero Of The Soviet Union
– Nothing’s Funny
– One Of Us Is The Killer
– Crossburner
– Good Neighbor
– When I Lost My Bet
—————————
– 43% Burnt
– Sunshine The Werewolf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *