The ARRS – Khronos

Posted: 29 septembre 2015 in Chronique CD

Artiste : The ARRS
Album : Khronos
Sortie : Août 2015

The ARRS - Khronos

Tracklist :
01. Kombat
02. Acta Non Verba
03. Hors Norme (ft. Alex Erian de Obey The Brave, Despised Icon)
04. La Quête
05. Du Ciel Et De La Terre
06. Les Rives Du Temps
07. Khronos (ft. Julien Truchan de Benighted)
08. IV Horizons
09. La 25ème Heure
10. Titans
11. Nos Erreurs
12. Prophétie (ft. Poun de Black Bomb A)
13. Le Journal De Ma Haine (ft. Kubi de Hangman’s Chair)

Dix ans après leur premier album, les Parisiens de The ARRS reviennent avec Khronos, leur cinquième album et le deuxième avec ce line-up. L’évolution apporté par les 2 nouveaux sur Soleil Noir est de retour et le tout pour une galette au top.

Comme je viens de vous le dire, The ARRS poursuit son évolution vers un Métalcore moderne plus direct. Et il est clair que c’est très réussi. Le son très moderne et ricains aide parfaitement à avoir ce ressenti de parpaing en pleine face. Au niveau du riffing, même si The ARRS n’a rien inventé, l’effort est quand même fait pour ne pas se retrouver avec des morceaux qui se ressemblent tous. On retrouve les éléments classiques de ce style avec quelques touches plus Deathcore comme sur « Khronos », voir même plus mélodique sur « IV Horizons ». L’album est très dense mais les deux interludes, « Les Rives du Temps » et « La 25ème Heure », viennent aérer un peu le tout. Le disque s’avale donc sans difficulté, si ce n’est pour les cervicales qui sont mises à rudes épreuves. Les Parisiens se paient également le luxe d’avoir des invités de marque sur l’album et le tout en faisant coller parfaitement ceux-ci avec le morceau. Que ce soit Kubi (Hangman’s Chair) sur le dernier titre « Le Journal De Ma Haine », Julien (Benighted) qui apporte sa voix de porcins sur « Khronos », Poun (Black Bomb A) et sa voix criarde sur le final de « Prophétie » et surtout Alex (Obey The Brave / Despised Icon) qui colle parfaitement avec Nico sur la tuerie « Hors Norme ». Au final, il n’y a donc pas grand chose à redire sur Khronos qui est une belle claque et qui s’appuie sur les éléments qui ont déjà fait le succès de The ARRS en y ajoutant les nouvelles influences des nouveaux membres.

Ce cinquième opus confirme donc tout le bien qu’on pensait de The ARRS, qui s’affirme encore plus comme l’un des leaders de la scène Metalcore Française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *