23/10/2018 08:02
Actualité Métal

Chroniques

Live Reports

Interviews

Concours

Forum

Partenaires

Shop

Le Staff

Contacts

Les Coups De Coeur

In Arkadia - Eyes Of The Ar...


Coilguns - C O M M U T E R S


Abraham - The Serpent, The ...


Earthship - Iron Chest


Gojira - L'Enfant Sauvage

Sondage Du Mois
Il n'y a pas encore de contenu pour ce panneau
Liens Métal Fédé
Myspace
Myspace
Twitter
The Epic Industrialist Tour @ La Laiterie, Strasbourg, 29 Octobre 2012
Il est des tournées qu’il ne faut pas raté. C’est le cas du passage de "Dieu"vin Townsend dans l'hexagone. C’est donc à Strasbourg que j’ai rendez-vous avec le maître. La tournée en co-headline avec Fear Factory est aussi une bonne excuse pour voir si Burton C. Bell s’est payé une voix.

La soirée commence par le Devin Townsend Project, qui nous laisse patienter avec le Ziltoid TV. Un concentré de connerie en vidéo le tout avec une bande son techno des années 90/2000. Allez regarder la vidéo "I Am A Gummy Bear" pour comprendre. Puis les lumières s’éteignent et c’est la montée sur scène du DTP, avec bien entendu Devin en tout dernier. A peine est-il sur scène que tout le monde est fasciné par le bonhomme. Le départ avec "Supercrush!" donne tout de suite le ton. Le groupe est en forme et la configuration de la scène est vraiment sympa. Chaque membre est sur une petite plateforme, ce qui permet de bien voir tous le monde. Le défaut de ce début de set est le son, celui-ci n’est pas bien défini et c’est plus un foutoir qu’autre chose. Quand on connaît les chansons, c’est pas trop grave, mais certains ont dû être un peu perdu. Le maître Townsend est toujours aussi impressionnant et drôle sur scène. Impressionnant par sa voix qui est juste parfaite et drôle à travers ses mimiques et grimaces et également au travers de ses interventions. La setlist est un vraie régale. De "Kingdom" à "War" en passant par le grandiose "Planet Of The Apes", l’excellent "Vampira" et la pire chanson qu’il n’ai jamais créé (dixit le maître himself) "Lucky Animals". Et que dire du final avec "Juular" suivi de l’énorme "Grace", qui passe haut la main l’épreuve du live et qui termine se set en beauté. Le public qui a répondu à la perfection au DTP remerciera grandement le groupe au moment où il quitte la scène. Le timing est serré et malheureusement on n’aura pas le rappel réclamée. J’aurais bien pris du Ziltoid ou des classiques comme "Deadhead" ou "Truth", mais on se contentera de cet énorme set.

Setlist DTP :
Supercrush!
Kingdom
Regulator
Planet Of The Apes
Where We Belong
War
Colonial Boy
Vampira
Lucky Animals
Juular
Grace

Pause merch / bière en attendant le début de Fear Factory. Le groupe arrive avec les deux premiers titre de son dernier album. Le son n’est pas beaucoup mieux que pour Townsend. Un manque définition de la guitare énorme et une batterie avec que de la caisse claire pour le début de set. Ca s’améliore par la suite, mais on a connu mieux. Le groupe est très en forme et les dernières recrues sont parfaitement intégrées. Ca fait plaisir de revoir la tiniasse rousse de Matt DeVries, même si j’aurais préféré qu’il reste chez Chimaira, et Mike Heller remplace très bien les excellents Hoglan et Herrera derrière les fûts. Le père Cazares change pas mal de place et headbang énormément. Et comme d’habitude et c’est là que c’est vraiment dommage, c’est que Burton n’est encore pas dedans en voix claire. Au niveau crié c’est très bon ce soir, mais dès qu’il faut chanter c’est fini. Les parties claires de "Linchpin" ont été un vrai supplice. La fosse n’a pas l’air de trop faire attention à ça et répond parfaitement au groupe. Je laisse le groupe un peu pour recharger en bière après le massacre "Linchpin" et revient pour le quatuor classique de fin avec "Demanufacture", "Self Bias Resistor", "Zero Signal" et "Replica". Un concert bien mené, malgré la toujours très faible qualité de Burton en claire, qui a du ravir les fans du groupe.

Setlist Fear Factory :
The Industrialist
Recharger
Shock
Edgecrusher
Fear Campaign
Acres Of Skin
Linchpin
New Messiah
Martyr
Scapegoat
Self Immolation
Demanufacture
Self Bias Resistor
Zero Signal
Replica
Derniers Articles

Cult Of Luna + God Seed @ L...


Coilguns + My Only Scenery ...


The Ocean + Hacride + Shini...


Dagoba + Slaughterers @ Le ...


Madball + Walls Of Jericho ...


[Interview] Hacride - Juill...


Hacride + Fifteen + Temnein...


[Interview] Dagoba - Sonisp...


In Arkadia @ Yverdon, 27 ju...


Redeeming Torment


Sonisphere France 2013 - Sa...


Hatebreed + Six Grammes Eig...


Cult Of Luna + The Ocean + ...


MetalRide Festival V - L'Au...


A Day With The Ocean - Pela...


Bonecrusher Fest @ Kulturfa...


Knuckledust + Dirty Fingers...


The ARRS + Crush The Clock ...


In Arkadia - Eyes Of The Ar...


Coilguns - C O M M U T E R S


Hyana + Khynn + Broken Edge...


Machine Head - Machine Fuck...


As They Burn + Make Me A Do...


Gojira + Trepalium + Klone ...


The Epic Industrialist Tour...


Khynn + Hyana @ Pontarlier,...


Blindness - Scar(r)ed


Sybreed + Samael @ Lausanne...


Klonosphere Tour @ L'Autre ...


Hypno5e + Anunaki + Stone R...


Sybreed - God Is An Automaton


Abraham - The Serpent, The ...


Earthship - Iron Chest


Rise Of The Northstar + All...


[Interview] As They Burn