20/04/2018 05:32
Actualité Métal

Chroniques

Live Reports

Interviews

Concours

Forum

Partenaires

Shop

Le Staff

Contacts

Les Coups De Coeur

In Arkadia - Eyes Of The Ar...


Coilguns - C O M M U T E R S


Abraham - The Serpent, The ...


Earthship - Iron Chest


Gojira - L'Enfant Sauvage

Sondage Du Mois
Il n'y a pas encore de contenu pour ce panneau
Liens Métal Fédé
Myspace
Myspace
Twitter
Bonecrusher Fest @ Kulturfabrik, Esch-sur-Alzette (LU), 13 Mars 2013
Le Bonecrusher Fest, grosse tournée européenne qui a lieu tous les ans, avec cette année une énorme affiche. Les Australiens de Make Them Suffer, les Frenchies de As They Burn et Gorod, les Canadiens de Beneath The Massacre, les Allemands de War From A Harlots Mouth et pour terminer les Ricains de Job For A Cowboy. De quoi bien s'amuser pour cette date au Lux.

C'est donc Make Them Suffer qui entamera la soirée devant un parterre assez réduit dans la Kulturfabrik. Les Australiens jouent un Deathcore plutôt bien foutu et défende leur premier album. Le son est plutôt bon et le groupe a l'air bien en jambe. Donnant tout ce qu'il a pour ces 20 minutes de set, Make Them Suffer fait bonne impression. Dommage qu'il manquait un peu de monde pour soutenir plus le groupe. En tout cas la soirée démarre bien.



On passe ensuite aux Parisiens d'As They Burn, auteur d'un bon deuxième album, je les retrouves sur scène pour un set relativement court. Le son est toujours bon dans la salle et le set sera forcément orientée sur Will, Love, Life, avec l'excellent "Medecine 2.0" pour commencer et l'excellent "Sons Of Shiva" pour terminer. On retrouve tout de même l'énorme "A New Area For Our Plagues" en milieu de set. Tout devait se passer pour le mieux, pourtant je n'ai trouvé le groupe très en forme. Par rapport à ce que je connais d'eux, c'en était même bizarre. Le set passera tout de même parfaitement, mais il manquait quand même un peu d'énergie.



On reste en France, cette fois avec Gorod. J'attendais beaucoup de ce set, puisque mon dernier live avec eux remonte à 2011. Et le groupe va me surprendre d'entrée en commençant avec les énormes "Disavow Your God" et "Programers Of Decline" issu de Process Of A New Decline. Le son est excellent et le groupe a une patate d'enfer. Le reste du set fera la part belle à A Perfect Absolution avec les excellents "Birds Of Sulphur" ou "Carved In Wind" pour terminer. Dommage du peu pour ce groupe si talentueux. A revoir très rapidement.



Place ensuite aux deux groupes que j'attendais le plus. Ca démarre avec Beneath The Massacre. Je suis toujours autant impressionné par tant de technique chez les frères Bradley. Pourtant ce soir le son va être assez mauvais, ce qui fait que malgré tout l'effort technique et la puissance d'Elliott, ça ne sera pas la claque attendue. J'ai eu beaucoup de mal a retrouver les titres des chansons, que je connais pourtant bien. Le groupe fera pourtant étalage de toute sa discographie. Ca va de "Comforting Prejudice" à "It", en passant par "Our Common Grave" à "The Casket You Slept In". Autant de bon titre un peu gâché par le son. Le final se fera après un "Society's Disposable Son" des familles qui est toujours aussi bon. Techniquement irréprochable, je ne comprend encore pas comment ils peuvent sortir autant de notes à la minutes, mais un set en deçà de mes espérances. A revoir avec un bon son…



Le second n'est autre que War From A Harlots Mouth, j'ai encore en mémoire la leçon donné à Nancy il y a deux ans. Et bien la leçon sera de nouveau là. Un petit changement de line-up puisque Daniel (guitare) n'est pas présent sur la tournée et c'est Filip (basse) qui va prendre sa place (de bien belle façon d'ailleurs) et avec un bassiste de remplacement donc. Le groupe vient défendre son dernier album Voyeur avec les excellents "Temple", "Terrifier" ou "Vertigo". In Shoals et MMX seront eux aussi bien représenté avec les énormes "To Age And Obsolete" ou "Crooks At Your Door". Nico mène de main de maître la scène et prouve qu'il est un frontman monstrueux. Derrière lui l'énergie déployée est énorme et fait que ce set sera le meilleur de la soirée. Je les ai vu 2 fois et à chaque fois c'est une grosse claque.



On arrive ensuite à la fin avec Job For A Cowboy. Les ricains sont là pour montrer qui sont les patrons. La tâche ne sera pas aisée, surtout après le passage de WFAHM et le fait que je ne connaisse pas leur dernier album. Ils arriveront pourtant à faire jeu égale avec les allemands avant que la sauce ne retombe. Tout commence donc bien avec 2 titres du nouvel album qui passe très bien en live. L'enchaînement avec deux de leur meilleur titre, "Entombment Of A Machine" et "Bearing The Serpent's Lamb" donnera un gros coup de boost, mais ça retombera bien vite. J'ai un peu de mal a entrer dans les nouveaux titres, qui sont pourtant bien foutus. Même les vieux titres comme "Knee Deep" ne remonteront pas le niveau. Pas un mauvais set en soit, mais c'était trop difficile de passer après la folie War From A Harlots Mouth.

Derniers Articles

Cult Of Luna + God Seed @ L...


Coilguns + My Only Scenery ...


The Ocean + Hacride + Shini...


Dagoba + Slaughterers @ Le ...


Madball + Walls Of Jericho ...


[Interview] Hacride - Juill...


Hacride + Fifteen + Temnein...


[Interview] Dagoba - Sonisp...


In Arkadia @ Yverdon, 27 ju...


Redeeming Torment


Sonisphere France 2013 - Sa...


Hatebreed + Six Grammes Eig...


Cult Of Luna + The Ocean + ...


MetalRide Festival V - L'Au...


A Day With The Ocean - Pela...


Bonecrusher Fest @ Kulturfa...


Knuckledust + Dirty Fingers...


The ARRS + Crush The Clock ...


In Arkadia - Eyes Of The Ar...


Coilguns - C O M M U T E R S


Hyana + Khynn + Broken Edge...


Machine Head - Machine Fuck...


As They Burn + Make Me A Do...


Gojira + Trepalium + Klone ...


The Epic Industrialist Tour...


Khynn + Hyana @ Pontarlier,...


Blindness - Scar(r)ed


Sybreed + Samael @ Lausanne...


Klonosphere Tour @ L'Autre ...


Hypno5e + Anunaki + Stone R...


Sybreed - God Is An Automaton


Abraham - The Serpent, The ...


Earthship - Iron Chest


Rise Of The Northstar + All...


[Interview] As They Burn